AvH utskick

(Click thumbnails to see larger images)

ANNIKA VON HAUSSWOLFF chez Andréhn-Schiptjenko, Paris, 23 janvier – 14 mars, 2020

Oh Mother, What Have You Done
Annika von Hausswolff chez Andréhn-Schiptjenko, Paris
23 janvier – 14 mars, 2020

Andréhn-Schiptjenko est heureux de présenter Oh Mother, What Have You Done, une série de nouvelles œuvres d’Annika von Hausswolff. Le vernissage a lieu en présence de l’artiste le jeudi 23 janvier entre 18-20h.

Annika von Hausswolff (née en 1967) est l’une des artistes photographes les plus influentes de Suède et fera l’objet d’une grande exposition personnelle au Moderna Museet, Stockholm dans quelques mois. Elle est bien connue pour ses images soigneusement arrangées avec une expression visuelle documentaire. Ses images sont souvent basées sur des thèmes tels que les structures de pouvoir, la spatialité, la psychanalyse et encore l’absence de présence humaine, bien qu’avec des traces d’activité humaine. Plusieurs de ses séries d’œuvres ont été inspirées par la photographie criminelle et dans cet ouvrage le plus récent, ses sources sont principalement les archives de la presse et de la police.

Dernièrement, von Hausswolff s’est également intéressé à la transition de la photographie analogique et numérique et a travaillé avec le médium même de la photographie et les outils du métier. Différentes techniques ont été utilisées dans cette série ; impression UV sur verre acrylique, peinture à l’huile, tirages d’art et impression métal haute définition sur aluminium.

Oh Mother, What Have You Done est une série d’images où des figures dérivées du vaste océan de débris visuels d’internet flottent dans un espace coloré semblable à celui des dessins d’enfants. Les figures représentées ont été isolées de leur contexte d’origine et les personnages principaux sont des femmes arrêtées ou menottées, marchant d’un passé inconnu vers un avenir incertain, seules ou accompagnées d’officiers de police. Certaines figures proviennent de décors de films et donc la réalité et la fiction sont mélangées sans hiérarchie anticipée. Le concept d’anticipation peut être un élément clé dans la compréhension de la série d’images. Qu’attend-on d’une femme, d’une mère dans le schéma comportemental global de l’être humain ? Les images représentent-elles l’oppression, une accusation légitime ou peut-être un gros malentendu ?

L’application enfantine de la couleur est directement liée au titre, Oh Mother What Have You Done. La réponse à cette question est sujette à spéculation. L’enfant, qui sait clairement le bien du mal, interroge la mère ou exprime sa pitié. L’image de la mère retenue peut également être interprétée comme un autoportrait de l’artiste. La création artistique est toujours une forme de transgression et en tant que telle une offense à l’enfant (métaphorique) de la mère artiste. Tout enfant souhaite que sa mère soit aussi normale et neutre que possible et dans l’univers de l’enfant, il n’y a vraiment aucune acceptation pour les comportements transgressifs. Poursuivant l’argument, l’image de la femme menottée peut être considérée comme emblématique – une image de l’artiste féminine comme « criminelle », dépassant les normes de la société.

Les humains de tous les temps ont projeté leur besoin de se sentir sans faille sur l’autre accusé. La punition publique, historiquement exécutée dans les rues et les places, se répète aujourd’hui dans la honte publique sur les plateformes de médias sociaux et dans les tabloïds numériques.

Annika von Hausswolff a suivi une formation au University College of Arts, Crafts and Design et au Royal Institute of Art et est actuellement professeur auxiliaire en photographie au HDK-Valand à l’Université de Göteborg. Son travail a rencontré un grand succès à l’échelle internationale et elle a eu des expositions personnelles à la Fondation Hasselblad, Göteborg, La Conservera, Murcia, Magasin III Museum & Foundation for Contemporary Art et ARoS Kunstmuseum à Aarhus, Danemark, entre autres. Ses œuvres figurent dans des collections telles que Magasin III Museum & Foundation for Contemporary Art, Stockholm, Moderna Museet, Stockholm, KIASMA, Helsinki, National Gallery of Denmark, Copenhague, Museum of Contemporary Art, Chicago, ARoS Kunstmuseum, Aarhus, The Solomon R Musée Guggenheim, New York ainsi que dans le FNAC (Fond National d’Art Contemporain) France et FRAC Pas-de-Calais et FRAC Languedoc Roussillon. Annika von Hausswolff a représenté la Suède à la Biennale de Venise 1999. Elle vit et travaille à Göteborg, en Suède.

Pour plus d’informations et demande de visuels, merci de contacter paris@andrehn-schipjtenko.com