Mark Frygell - Iterative Fantasies: Paris

3 September - 15 October 2022
Overview
We are pleased to present Iterative Fantasies, Mark Frygell’s second solo-exhibition with the gallery and the first one in Paris. The opening takes place in presence of the artist on Saturday 3 September between 18-20h and the exhibition runs through October 15.

 

Mark Frygell has a practice deeply rooted in the history of painting, sub-cultural images and cartoons. He repeatedly manipulates and reworks gestures, references and materials, inspired by different methodologies of painting. His main interest lies in concepts such as caricature, the grotesque and the comic. With powerful brush strokes and thick layers of oil paint spread over mainly fairly large canvases he creates powerful yet ambiguous images.

 

In mathematics and computer science, iteration is a standard element of algorithms. It literally means repetition and is a problem-solving technique applied developing artificial intelligence. For each attempt to solve a problem, it learns something and creates a memory of it, upon which another attempt is added. This design of learning is not random but modelled upon what we know of human learning processes. Learning by doing and repetition as the mother of learning.

 

Frygell’s recent paintings are based on sketches, which in turn are based on images generated by artificial intelligence, AI,(vqgan+clip). He invents a title - like Refugee Bankers or Oasis - which the AI​​then generates a great number of different images from. They are all wrong and incomplete, figuratively illogical but innovative as figuration. He works on a multitude of images, some then become the basis of paintings.

 

This technology is almost a human self-portrait. All the years I have spent trying to sort and synthesize my own visual memory is fascinatingly similar to how this intelligence is developing. It cannot see reality. “This is a cat” or “This is a car”, is information we have given it, all this data comes from humans. So what we call AI is less of an intelligence and more a representation of our collective subconscious.

 

Still, it is the process of painting that is the most important to me. It is not unlike the iterations, where I never look back, never redo, I constantly move forward. I rarely think in terms of what a painting represents or means, it is in many ways a stranger to me – partly my individual psychology, partly collective unconscious as expressed by the AI  –  it’s a hybrid fantasy.

Mark Frygell, July 2022

 

Mark Frygell is born in 1985 in Umeå, Sweden and lives and works in Stockholm. He holds an MFA from the Umeå Academy of Fine Art and has also spent a year at the Akademie der bildende Künste, Vienna, Austria. Having exhibited extensvely in the Nordic countries this is his first solo-exhibition outside Scandinavia.

 

For further information and visuals, please contact Joséphine Bursacchi at josephine@andrehn-schiptjenko.com.

 

Next exhibition: Cajsa von Zeipel, opening on October 20.


Nous avons le plaisir de présenter Iterative Fantasies, la deuxième exposition personnelle de Mark Frygell avec la galerie et sa première à Paris. Le vernissage aura lieu en présence de l'artiste le samedi 3 septembre entre 18 et 20 heures et l'exposition se poursuit jusqu'au 15 octobre.
 
Mark Frygell a une pratique profondément ancrée dans l'histoire de la peinture, des images sous-culturelles et des dessins animés. Il manipule et retravaille sans cesse des gestes, des références et des matériaux, en s'inspirant de différentes méthodologies de peinture. Son intérêt principal réside dans des concepts tels que la caricature, le grotesque et le comique. Avec de puissants coups de pinceau et d'épaisses couches de peinture à l'huile étalées sur ses toiles il crée des images puissantes et ambiguës.
 
En mathématiques et en informatique, l'itération est un élément standard des algorithmes. Elle signifie littéralement "répétition" et constitue une technique de résolution de problèmes appliquée au développement de l'intelligence artificielle. À chaque tentative de résolution d'un problème, l'intelligence artificielle apprend quelque chose et en crée une mémoire, à laquelle s'ajoute une prochaine tentative et ainsi de suite. Cette conception de l'apprentissage n'est pas aléatoire mais s'inspire de ce que nous savons des processus de la formation humaine.
 
Les peintures récentes de Frygell sont basées sur des croquis, eux-mêmes basés sur des images générées par l'intelligence artificielle, IA, (vqgan+clip). Il invente un titre - comme Refugee Bankers ou Oasis - à partir duquel l'IA génère ensuite un grand nombre d'images différentes. Elles sont toutes fausses et incomplètes, illogiques au sens figuré, mais innovantes en tant que figuration. Frygell travaille sur une multitude d'images, certaines deviennent ensuite la base de tableaux.
 
Cette technologie est presque un autoportrait humain. Toutes les années que j'ai passées à essayer de trier et de synthétiser ma propre mémoire visuelle ressemblent de façon fascinante à la façon dont cette intelligence se développe. Elle ne peut pas voir la réalité. "Ceci est un chat" ou "Ceci est une voiture", c'est l'information que nous lui avons donnée, toutes ces données viennent des humains. Donc ce que nous appelons IA est moins une intelligence qu'une représentation de notre subconscient collectif.
 
Pourtant, c'est le processus de peinture qui est le plus important pour moi. Il n'est pas sans rappeler les itérations, où je ne regarde jamais en arrière, je ne refais jamais, je ne fais qu’avancer. Je pense rarement en termes de ce qu'une peinture représente ou signifie, c'est à bien des égards un étranger pour moi - en partie ma psychologie individuelle, en partie l'inconscient collectif tel qu'il est exprimé par l'IA - c'est un fantasme hybride.
Mark Frygell, juillet 2022
 
Mark Frygell est né en 1985 à Umeå, en Suède, et vit et travaille à Stockholm. Il est titulaire d'un MFA de l'Académie des Beaux-Arts d'Umeå et a également passé une année à l'Akademie der bildende Künste, à Vienne, en Autriche. Après avoir exposé de nombreuses fois dans les pays nordiques, il s'agit de sa première exposition individuelle en dehors de la Scandinavie.
 
Pour plus d'informations et visuels, merci de contacter Joséphine Bursacchi à josephine@andrehn-schiptjenko.com.
 
Prochaine exposition : Cajsa von Zeipel, vernissage le 20 octobre.